Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche

 
 
Le centre
 

 
Dans la même rubrique

Venue de Swami en 2001
Précédentes venues du Maître
Swami à Madras
From farest India ... Jaya
Le dernier séjour en mai 2004 de Satchidananda Yogi à la Réunion
Puja, un cérémonial où trône l’homme primordial...
Virya, l’enthousiasme inébranlable...
Sri Sri Sri Satchidananda Yogi de Madras
Le Maître n’est plus !
Pour ceux qui y étaient ... Compte rendu de la Shraddah du 18 oct 2009 en mémoire de Sri Sri Sri Satchidananda Yogi
Compte rendu de la Puja Shraddah faite les 18 & 19 oct 2014 au centre Jaya en mémoire de Sri Satchidananda Yogi.

 

 

CENTRE JAYA

 
Qu’est ce qu’un muni ?


 

Sri Sri Sri Satchidananda est un Muni : un sage retiré dans le silence, et cela depuis plus de quarante ans.
Cet enseignement, Ramana Maharishi l’a exposé dans "Sois ce que tu es" :

« Comment naît la parole ? Il y a d’abord une connaissance abstraite ; à partir de là s’élève l’ego, qui à son tour, donne naissance à la pensée, et celle-ci au mot parlé. Ce qui fait que le mot est l’arrière-petit-fils de la source originale (cf Samkhya). Si le mot peut produire un effet, jugez par vous-même combien l’enseignement silencieux doit être plus efficace.

Quelqu’un de réalisé envoie des vagues d’influence spirituelle qui attirent de nombreux êtres vers lui, même s’il est assis dans une grotte en silence complet... Pas besoin pour lui de se mêler à la foule. Si nécessaire il peut même utiliser les autres comme instrument.

Le Guide est celui qui répand le silence porteur de la lumière de la connaissance du Soi. Dakshinamurti observait le silence quand ses disciples l’approchaient. C’est la plus haute forme d’initiation. Elle inclut toutes les autres. Dans les autres initiations il y a nécessairement une relation sujet, regard, contact, enseignement. Elle purifie l’individu dans tous les domaines et l’établit dans la réalité. Détruire le sentiment d’être le disciple, voilà le rôle du maître... Si l’on recherche l’individualité, on ne la trouvera nulle part. Tel est le Maître. Tel est Dakshinamurti... Il gardait le silence et les disciples voyaient leurs doutes dissipés, ce qui veut dire qu’ils avaient perdu le sens de leur individualité. C’est cela la connaissance, et pas tout le verbiage qui y est ordinairement ajouté...

Le silence ne cesse de parler. C’est un courant continuel qui n’est interrompu que par la parole. Les mots que je prononce font obstacle au langage muet. Prenez par exemple le courant électrique dans un fil. S’il y a une résistance sur son passage, il brille dans le cas d’une lampe, ou tourne dans le cas d’un ventilateur. Dans le fil il demeure à l’état d’énergie électrique. Il en est de même avec le silence qui est le flux du langage, tandis que les mots sont des résistances.

Ce que l’on n’est pas capable de connaître, même après des années de conversations, peut être appréhendé instantanément dans le silence ou en face du silence. Dakshinamurti et ses quatre disciples en sont un bon exemple. Le silence est le plus haut et le plus efficace des langages...

Le sage a déjà vaincu l’esprit et demeure établi dans la paix. Dans son voisinage les tendances mentales latentes (vasana) cessent d’être actives, le mental s’apaise et s’absorbe en samadhi Par la présence du maître le disciple acquiert la connaissance véritable et l’expérience correcte. »

Ramana Maharshi Extraits de "Sois ce que tu es", J. Maisonneuve, 1992

 

Get Adobe Flash player
 
 
FORUM DE L'ARTICLE

  • Qu’est ce qu’un muni ?
    21 juin 2008, par Tarik

    La première question qui vient à l’esprit après la lecture d’un tel article, c’est comment dans le contexte actuel, rester silencieux, alors que tout autour de nous est bruit et paroles, j’ai souvent l’impression que la philosophie yogique préconise un état inaccessible, utopique, où il aurait fallu fuir et vivre en ermite pour connaitre ne serait-ce qu’un dixième des bienfaits procurés.

    Ma question ici, c’est : comment par exemple peut-on concilier le silence à l’intérieur d’une société qui nous demande de briser le silence pour continuer d’exister au sein d’elle.

    Plus clairement : l’illustre exemple du "muni" est-il concevable en admettant qu’il soit ancré dans la société contemporaine, où s’exclure est très difficilement réalisable à moins de vivre dans une extrême pauvreté ?

    Pour faire simple et en guise de conclusion : selon l’acception du muni que l’article propose, nous est-il possible d’être sages aujourd’hui ?


 
 
Articles connexes :

Maîtres
  YOGI
  Sri Suryastakam
  L’Alchimie Intérieure
  La pensée pénétrante...
  Le Libre Amour
  Sur le chemin de l’illumination..
  Fenêtre sur le Hatha Yoga
  "La réponse est en vous !"
  Qui a tiré ?
  Que sera demain ?
 
Voies philosophiques
  L’ acceptation de Soi
  Dharma
  L’état de confiance
  Brahman
  Le Yoga de Patanjali
  Karma Yoga
  Fenêtre sur le Védanta
  Le Feu Sacrificiel....
  Introduction
  Sommeil et Béatitude
 


Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche



Copyright © CENTRE JAYA 2017
Réalisé avec SPIP
Centre Jaya 6 place de la liberté 97490 Sainte Clotilde
téléphone : 0262 73 04 00

facebook