Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche

 
 
Le centre
 

 
Dans la même rubrique

VOEUX de JAYA 2004
VOEUX de JAYA 2005
VOEUX de JAYA 2009
VOEUX de JAYA 2010
VOEUX de JAYA 2011
VOEUX de JAYA 2012
Le Yoga du Navire...
VOEUX de JAYA 2013
Dipavali, Nous soutiendrons les voûtes des...
Trayastrimśa, les trente trois cieux
VOEUX de JAYA 2014
Akṣarā
Le lent voyage...
VŒUX de JAYA 2015
Jayate – Mṛtyave
Texte "Les Hamsa, dit-on..."
Texte "le Coeur du Yogi"
YOGI
"Que fais-tu là ?"
"Why are you here ?"
VŒUX de JAYA 2016
Râtrî
Sākṣi
Kali Yuga
VOEUX de JAYA 2017
Nadānta नदान्त

 

 

CENTRE JAYA

 
VOEUX de JAYA 2008


 

Cela fait bien longtemps que je n’ai pris le temps pour vous parler de coeur à coeur. Il est donc grand temps.
Que faisons-nous du temps ?

Captifs de lui, nous le laissons nous vieillir ! Qui n’y prend garde, ne pourra lui régler son compte !
Le centre Jaya fût une belle histoire, celle du courage et d’immense labeur afin de vous amener à savourer la poésie dont le yoga a le secret. Chacun à votre niveau et différemment, vous avez goûté à son nectar. Certains ayant eu peu d’appétit, n’ont pas risqué l’indigestion du discernement et de la connaissance et sont retournés aux délices de l’agitation du monde.
Certains ont su se nourrir de leur bolée hebdomadaire et en ont récolté les affres de la santé et de la discipline.
D’autres enfin furent "goulument" attirés et se saoulèrent aux émanations « détoxiquantes » des philosophies éternelles.
Eux seuls furent de bons aspirants !
Le yoga a besoin d’êtres éclairés et libres ! Les peureux, les douteux, les souffreteux , les « hésiteux », n’ont pas leur place sur ce chemin.
Le professeur a les élèves qu’il mérite !
A ceux qui ne m’ont pas suivi, par faiblesse, par facilité, par manque d’intérêt, je n’ai donc pas été assez séduisante à vos yeux.
A ceux qui me suivent depuis près de dix-huit ans à la Réunion, merci de me soutenir dans cette tâche quotidienne et merci de croire sans conditions aux bienfaits de cette science millénaire qui n’a rien à prouver.
N’étant que l’humble vecteur des maîtres qui m’ont initiée, je me ferai toujours « la porte-parole » de leur sagesse et de leur expérience. Qui, aujourd’hui, a de l’intérêt pour cela ?

Que faisons-nous des sages ?
Sommes-nous si imparfaits pour que jusqu’à la fin de notre vie, nous acceptions nos limites et reconnaissions leur pouvoirs ?
Comment pense un yogi ? Comment doit-il se comporter ?
Méfiez-vous des stéréotypes spirituels où le sage a les mains blanches (de n’avoir jamais travaillé !),
un habit de lumière (de ne l’avoir jamais souillé), un air "éthérique" (de n’avoir d’autre responsabilité que celle de lui-même !), et n’a jamais de colère (du moins devant vous) ...
Que ressent un yogi lorsqu’il est près de vous ?
Le reconnaissez-vous déjà lorsqu’il y en a un ?
Comment se comporte t-il ? A quoi travaille-il, lui qui n’en a pas l’air (pour beaucoup !).
Quant à l’air qu’il a, méfiez-vous des images de vos attentes.
Vous mettriez-vous dans la peau d’un yogi, vous qui aspirez au yoga ? Ou bien un peu vous suffit-il. Juste de quoi avoir quelques recettes pour rester la tête hors de l’eau.
Vous qui êtes aspirants, à quoi aspirez-vous ? Avez-vous l’exigence suffisante pour travailler avec constance à votre propre évolution, voire votre transformation ?
Travaillez-vous à la quête de l’essentiel ?

En cette période de voeux, nous ne pouvons échapper aux ennuyeux voeux de bonne santé !
En se souhaitant cette bonne formule, l’on pressentirait presque que la santé est une bénédiction divine vous mettant à l’abri un certain temps des ravages de la maladie et de la mort. Et l’on s’attribuerait presque ce pouvoir divin durant quelques secondes en formulant ses voeux à autrui.
Mais qui travaille quotidiennement à sa santé ?
La santé semble devenir l’état absolu du bonheur ! Or, n’échangeriez-vous pas, comme me disait un de mes chers élèves, un petit rhume de trois jours contre un billet gagnant au loto ?
La santé n’est en fait qu’un aspect du bonheur, incluant avec elle la paix mentale, l’amour, la prospérité, la réalisation de ses potentiels, l’expression la plus haute de sa véritable nature.
Or que fait un imbécile avec une bonne santé, il attend comme tout le monde que le temps passe.
Je n’oublie pas ceux pris au piège d’une maladie grave ou de douleurs insoutenables, ceux dont l’handicap a changé le cours de leur existence, ceux qui craignent chaque jour l’épée de Damoclès.
Je les soutiens de toute ma force autant que je le peux par ces fabuleuses techniques yoguiques.
Souvent d’ailleurs,ce sont ceux-là même, qui, étant véritablement éprouvés dans leur chair,mènent à bien cette sage quête du travail de la santé.
Ils ne vous feront pas des voeux de bonne santé, mais plutôt de vie, d’absolu de vie, car ils désirent plus que la santé, ils désirent être libérés de la maladie dangereuse, de la peur de la mort. Et ils vivraient bien ma foi un peu plus longtemps même malades.
Et si la santé leur était redonnée, s’en contenteraient-ils ? Ou chercheraient-ils ce qu’ils ont failli de ne jamais chercher ?

Ne pouvez-vous un instant, désirer plus encore, ne pas être un faux timide. Cessez de pratiquer le faux contentement de la santé alors que votre mental est plein de désirs.
Ne pouvez-vous pas désirer expérimenter l’état de bonheur un peu plus souvent ?
Pourquoi ne pas désirer l’extase ?
Quelque soit d’ailleurs le niveau où vous la désirez ! Extase sensuelle, Extase spirituelle ?

JPEG - 10.8 ko
extase de Ste -Thérèse

Bien sur sa rémanence n’est pas la même selon sa nature !
Tous les degrés de l’échelle des expériences vous sont donnés pour l’expérimenter.
L’extase n’inclut-elle pas tout ? Y compris la santé à laquelle vous tenez tant et que vous ne maîtrisez jamais !
Tous, nous sommes ou serons malades un jour plus ou moins gravement. Nous en ressortirons ou n’en ressortirons pas ? Inch’alla !
Mais tous vous n’expérimenterez pas forcément l’extase, celle qui transcende vos limitations dans un espace et un temps donné. Celle qui vous « dé-limite » ! Celle qui vous auto-transcende vers un état « hors-ordinaire » en vous donnant accès au sens caché du monde et de l’existence.

Recevez tous mes Voeux d’Extase et de Pensée Pénétrante pour ce Temps qui Arrive.

Hari om tat sat
Jaya Yogacharya

Maheswari se joint à moi également pour vous présenter ses voeux.

JPEG - 9.5 ko
rumi


Rûmî fut obsédé par le désir de trouver la voie qui aboutirait à la fusion de l’âme en Dieu. Il s’initia aux pratiques du soufisme, à la méditation jusqu’à l’extase



Ramakhrishna, l’extatique...

JPEG - 8.3 ko
J.Coltrane & M .Davis


Et pourquoi pas eux ....

 

Get Adobe Flash player
 
 
FORUM DE L'ARTICLE

 
 
Articles connexes :
 
 


Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche



Copyright © CENTRE JAYA 2017
Réalisé avec SPIP
Centre Jaya 6 place de la liberté 97490 Sainte Clotilde
téléphone : 0262 73 04 00

facebook