Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche

 
 
Le centre
 

 
Dans la même rubrique

La paix intérieure
L’intuition silencieuse
Karma Yoga
Les premières étapes de Dhyana
La concentration
La conscience des strates
La pratique et les blocages - les Trois granthis (noeuds)
Dhriti , la patience ...
Trois catégories d’hommes ...
Spirituel ou religieux ?
Que sera demain ?
L’éveil de nos capacités latentes
L’ acceptation de Soi
"L’Oreille suprême"
L’Alchimie Intérieure
Le Délicat passage
Guide spirituel et aspirant
Non Réagir et Connaître !
Savoir, Silence et tranquillité de la vision...
Qu’est-ce que le Tanstrime ?
Le corps, ce grand mystique !
Pratique, Etude et Lâcher prise
Les nourritures physiques et mentales
Les pensées obstacles
Le Darshan, vision profonde et point de vue philosophique
"Le château de l’âme"
Méditations et Pouvoirs
Pratibha, la "faculté Illuminante"
Un mental rapide...
La Conscience spirituelle
Puissance vitale, Essence éternelle
Il est grand temps de lancer...
Deux choses à la fois...
Sri Kundalini...l’incandescente....
Le Feu Sacrificiel....
Le Nectar de l’Immortalité..
Sur le chemin de l’illumination..
Chrysalide
L’attente secrète...
"Les Hamsa, dit-on..."
Absolu et Conscience, le petit scarabée...
Fenêtre sur le Védanta
Fenêtre sur le Raja Yoga
Fenêtre sur le Hatha Yoga
"Le Sommet du Sommet"
A quoi rêvent-ils ?
Le coeur du yogi
Lumière et tradition ...le Dīpāvalī
La pratique du Ravissement
Le Yoga et la flèche du temps...
Le Libre Amour
Clés et transcendance
La maturité spirituelle
Vidéo : Jaya Yogacharya parle de Sri Sri Sri Satchidananda Yogi de Madras en présence du maître
Le subtil chemin
"Être sans âge"
Sommeil et Béatitude
Le mystère de la volonté
"Le monde est mon sentiment"
La peur de vivre
L’envol de Patamga
Le Fascinateur
L’état de confiance
L’opinion d’autrui
L’oeil de la Clairvoyance
"Tout a son heure et sa place désignée..."
Mâha Kâla, le temps transcendant
"Le souci de soi"
" Voir "
Le fil de Brahman
Êtes-vous prêt ?
C’est par là !
Savoir ou Sagesse ?
L’aptitude
L’impact du sacré
Le Rite Védique
Grandir
La liberté intérieure
Mille ans d’avance
Le Yoga de l’Inconcevable
La Belle des trois cités
Le processus du devenir
Le Nava Chakra : l’élaboration
Para Vâch, la parole sacrée
La Triplicité Fondamentale
Ambika, l’incompréhensible
Le souci authentique
Bindu, le point de transcendance
"L’irremplaçable espoir"
"Quel chercheur êtes-vous ?"
" Changez ! "
Le défi de Vérité
Les lois spirituelles - " le chemin "
Les Lois spirituelles - " la caravane "
Les Lois spirituelles - " le bivouac "
Les lois spirituelles - " le Lieu Saint "
Le langage des dieux
Paśyantī, le son de la pensée
L’art du pas
Le Silence
Les Certitudes
Mémoire et langage
Les mots éternels
Le chant mystique
Le Gāyatrī mantra
La mère des Vedas
Le don de la Déesse
Le carré magique
L’Oṃkāra ओंकार
Mensonge ou Vérité ?
Urgence
L’auto révélé
"Si loin, si près"
Le pañcākṣara
" Je suis l’Océan "
« Sésame ouvre-toi ! »
"La noble inclination"

 

 

CENTRE JAYA

 
Les observances Morales ...


 




Niyamas

- 2ème branche de l’Asthanga yoga de Patanjali, les Niyamas sont des disciplines, des observances, des règles de vie que tout chercheur spirituel devrait appliquer par rapport à lui-même.
C’est l’art de la discipline intérieure.

Les Yamas sont la première étape et concernent les qualités morales à observer par rapport aux autres - voir rubrique RAJA YOGA - les yogas sutras

confucius

Les Niyamas sont au nombre de cinq :

- SAUCHA
- SANTOSHA
- TAPAS
- SWADHYAYA
- ISHVARA PRANIDHANA

- SAUCHA Propreté, Pureté

Saucha concerne la pureté, non seulement l’hygiène physique et le respect de notre environnement, mais concerne aussi l’hygiène et la pureté mentale.
Ainsi, pureté de nos pensées, de nos paroles et de nos actes, est un travail de tous les jours. Elles sont les qualités de base essentielles à toute élévation spirituelle.

- SANTOSHA Contentement

Savoir s’émerveiller des petites choses, retrouver l’innocence de l’enfant, savoir remercier, rendre grâce, être conscient, regarder le monde avec des yeux remplis d’amour, être bon, compréhensif, voir au delà des apparences, voilà ce qu’est Santosha.
Vivre le présent, c’est cultiver un certain état d’être.
C’est dans l’acceptation, la valorisation de ce que nous sommes véritablement au plus profond de notre être que nous pouvons nous réaliser dans l’ici et le maintenant.

"L’image du Dalaï Lama" mains jointes, se courbant sous un éternel sourire de remerciement en est la preuve vivante.
Il faut savoir "s’accueillir" en accueillant sa propre situation dans un état d’écoute active et d’amour de soi.

- TAPAS Austérités, disciplines de soi.

Méditation, concentration (dharana), mantras, satsangs, jeûne, pranayama, yoga de la connaissance (jnana yoga) ; toutes les pratiques du yoga servent à raviver notre conscience spirituelle. L’on baratte son être au "feu du yoga". Tapas signifiant également " feu".
Lorsqu’on fait tapas, on est à l’écoute de son être intérieur. On se relie au Divin qui est en nous. C’est aussi prendre conscience que notre égo (partie de nous-même soumise aux tentations) se laisse duper et suit une logique suggérée par le monde des apparences.Il veut sans cesse s’approprier, séparer, et réagit selon les instincts, les pulsions. C’est la partie limitée et donc corruptible de notre être.

- SVADHYAYA Etudes des écritures sacrées, mais aussi étude de Soi.

Swadhyaya, c’est savoir se mettre à l’écoute de son maître intérieur. C’est aller directement à la source, étudier les Védas, les textes sacrés, héritages des anciens.
Quoique SWADHYAYA commence par l’étude intellectuelle, elle doit être poursuivie par les étapes progressives de la réflexion, de la méditation et de tapas, etc.
Alors, le Sadhaka sera capable de puiser toute connaissance et toute dévotion en lui-même par ses propres efforts.

- ISHWARA PRANIDHANA Abandon au Divin, lâcher-prise.

L’abandon de soi et l’humilité sont des attitudes reliées.
Nous devons déraciner notre égo, et apprendre à voir le Divin.
La pratique d’ISHWARA PRANIDHANA est un des moyens qui vise à la destruction de cette conscience du petit "moi".
Elle a pour objet la dissolution du "JE", par la plongée systématique et progressive de la volonté individuelle dans la volonté d’ISHWARA .
C’est là que commence la destruction de la racine même des Kleshas, (souffrances, afflictions).
La pratique d’ISHWARA PRANIDHANA commence par l’affirmation mentale
"que ta Volonté soit faite et non la mienne", mais elle ne s’arrête pas là.
Si le sadhaka foule le sentier de la Bhakti, alors l’amour qui en découle amène la destruction de l’égoïsme et la fusion de la conscience.
Le SAMADHI en résulte.

Pour ceux et celles qui foulent le sentier du yoga,
NIYAMA est le second Anga de la discipline yoguique.

Jaya Yogacharya

 

Get Adobe Flash player
 
 
FORUM DE L'ARTICLE

 
 
Articles connexes :
 
 


Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche



Copyright © CENTRE JAYA 2017
Réalisé avec SPIP
Centre Jaya 6 place de la liberté 97490 Sainte Clotilde
téléphone : 0262 73 04 00

facebook