Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche

 
 
Le centre
 

 
Dans la même rubrique

VOEUX de JAYA 2004
VOEUX de JAYA 2005
VOEUX de JAYA 2008
VOEUX de JAYA 2009
VOEUX de JAYA 2010
VOEUX de JAYA 2011
VOEUX de JAYA 2012
Le Yoga du Navire...
VOEUX de JAYA 2013
Trayastrimśa, les trente trois cieux
VOEUX de JAYA 2014
Akṣarā
Le lent voyage...
VŒUX de JAYA 2015
Jayate – Mṛtyave
Texte "Les Hamsa, dit-on..."
Texte "le Coeur du Yogi"
YOGI
"Que fais-tu là ?"
"Why are you here ?"
VŒUX de JAYA 2016
Râtrî
Sākṣi
Kali Yuga
VOEUX de JAYA 2017

 

 

CENTRE JAYA

 
Dipavali, Nous soutiendrons les voûtes des...


 

Dipavali,

Nous soutiendrons les voûtes des cieux de nos aïeux,
qui accrochèrent lampes en rangées (1) nébuleuses,
quand il s’agissait là de comprendre le monde.
Ils créèrent des rois et des divins héros (2),
pour que nobles manières émergent de la fange
et façonnent l’esprit à devenir meilleur.
Honorant les exils au nom de l’amour propre,
ils donnèrent des ailes à leurs humains d’histoire
et paroles à des singes capables d’enjamber (3),
des océans de lait avant tout barattage.
Ils osèrent en leur tête quêter les immortels,
par ambroisie (4) issue de leur propre cervelle,
si on retourne langue au voile de son palais.(5)
Ils invitèrent la Mort (6), lui offrirent banquet,
pour qu’elle ne prit de suite les premiers sur sa liste.
Ils dominèrent Saleté en son démon voleur,(7)
kidnappeur en grand nombre de vierges pour son harem.
Imaginant alors la plus belle des belles,(8)
aux gestes de providence écoulant tout son or,
et portant fleur des eaux (9) en pureté de ses mains.
Lui offrirent friandises, de l’eau claire et du ghî (10),
du blé dur et des pièces, tout signe pour le prospère.
Ils mirent au poignet des fidèles dévoués,
l’insécable fil rouge (11) au rythme des mantras,
et enchaînèrent là, l’amour à la déesse.
Ils osèrent penser à gracieuse carnation,
d’un espiègle " Deva "(12) portant une montagne
sur le bout de ses doigts pour défier le déluge.
Ils n’oublièrent pas de fêter leur dual,(13)
lorsque l’amour unit deux êtres disparates,
et que couple se forme, défiant les décennies.
Ils finirent enfin leur fraternel devoir,(14)
pour rappeler aux hommes les liens de la matrice,
qui nous fraternisent sur le champ des batailles.
Au nom du lumineux, ils fêtèrent les " dipas "
du feu sacrificiel aux " leds " d’aujourd’hui.
Ils mirent des paillettes pour éclairer la nuit,
et levèrent le pied au son des psalmodies.
De la vînâ qui pince au doigté de l’amant,
aux chevilles sonores perdues en mocassins,
" Lumière " fut de la fête en ces temps parfois sombres.

poésie de Jaya Yogacharya

1 . Dîpa avali, rangée de lampes.
2 . Râm, le héros du Râmâyana.
3 . Hanuman le Dieu singe, symbole de la dévotion et du pranayama.
4 . Amrit, le nectar de l"immortalité que les forces du bien et du mal convoitaient. voir article "le Nectar de l’immortalité".
5 . Kechari Mudra, geste de la langue fait pour solliciter lalana chakra, situé derrière le voile du palais et qui procure de puissants effets.
6 . Yâma, le dieu de la mort.
7 . Narakasura, le démon voleur.
8 . La déesse Lakshmi, parèdre du dieu Vishnu.
9 . Le lotus, symbole de la pureté.
10 . Beurre clarifié omniprésent dans la culture indienne en alimentaire, soin et rituel.
11 . Le kalava, le fil rouge.
12 . Le dieu Krishna, un des dix avatars de Vishnu.
13 . Le Gudi Padwa, qui symbolise l’amour et la dévotion unissant les époux.
14 . le Bhai Dūj, l’amour fraternel.

voir conférence de Jaya sur le thème du dipavali

 

Get Adobe Flash player
 
 
FORUM DE L'ARTICLE

 
 
Articles connexes :
 
 


Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche



Copyright © CENTRE JAYA 2017
Réalisé avec SPIP
Centre Jaya 6 place de la liberté 97490 Sainte Clotilde
téléphone : 0262 73 04 00

facebook