• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@gmail.com

Pass sanitaire au Centre Jaya ; droit de réponse

Droit de réponse ; suite à un mail d’une élève mentionnant sa réserve de pratique au Centre Jaya à cause de la demande du pass sanitaire.

- "Bonjour N***, et merci de votre mail.
Pour essayer de répondre à vos interrogations, je le ferai par plusieurs points, sans pour autant vouloir vous convaincre. Seule votre conviction personnelle doit trancher.

- 1er point : le Centre Jaya n’est pas une association subventionnée mais une entreprise avec salariés et challenges financiers à observer.
Si nous ne nous plions pas aux directives gouvernementales, nous risquons une forte amende ainsi qu’une fermeture administrative et mettons ainsi en péril non seulement le Centre Jaya, notre travail depuis près de 40 ans, les employés mais aussi la pratique d’un grand nombre d’élèves. Après un an et demi de galères, de confinements et de couvre-feux, le centre est toujours là et nous le tenons à bout de bras, de travail, de résistance et de sacrifices.
Notre objectif, rester debout !

- 2e point : nous vivons dans la société d’un groupe humain où nous profitons des nombreux avantages dus à l’évolution sociale, en terme de structure de santé, de protections, d’éducation, de moyens technologiques, financiers etc. Même si nous devons garder à l’esprit que ces systèmes nous phagocytent en permanence et qu’il nous faut nous positionner sans jouer systématiquement leur jeu, nous sommes cependant impliqués et dépendants d’eux, à commencer par le système familial. Autrement dit, nous en profitons quand cela nous arrange et les rejetons quand cela nous dérange. Ainsi donc, nous pensons négocier notre pseudo liberté par la résistance. Certes, il est nécessaire d’avoir des mouvements de contre-pouvoirs, ne serait-ce que pour contrôler ou recadrer le pouvoir politique qui nous gouverne et faire valoir nos droits fondamentaux. Mais le pouvoir est à lui seul un système qui se nourrit de vos énergies, qu’elles soient positives ou négatives. Peu importe pour lui, que vous soyez d’accord ou non, vous le nourrissez et le renforcez par vos positionnements. Il est placé gagnant dans cette course contre la pandémie.

- 3e point : nous sommes des générations déjà vaccinées de nombreuses fois, DTP, BCG, Rougeole, Coqueluche, sans compter les nombreux vaccins pour voyager, Choléra, Hépatite, Fièvre jaune, etc. Des milliers de bactéries et de virus vivent dans l’organisme humain et ce dernier travaille en permanence à les combattre par ses anticorps. Un de plus n’est pas un problème pour la majorité d’entre-nous et le vaccin, à défaut d’un remède miracle et rapide est ce que les humains ont trouvé de mieux à ce jour.
Cela ne remet pas en question les démarches de soins préventifs naturels, d’une hygiène de vie pour renforcer le système immunitaire. Cela reste à la conscience de chacun.

- 4e point : nous pouvons en effet produire aujourd’hui des vaccins en un an car nous sommes une civilisation ayant développé des grands calculateurs numériques qui optimisent les essais et la recherche. Nous sommes évolués ! Des milliers de chercheurs sur-diplômés sont à même aujourd’hui de valider ces soins de masse. Oui bien sûr, nous sommes dans la méfiance des systèmes de laboratoires et des lobbys industriels qui au passage vont largement en bénéficier. 
Nous sommes surtout dans des égos qui sous-estiment le savoir supérieur chez autrui. Cela vaut d’ailleurs dans les deux sens, les pouvoirs publics sous-estimant les savoirs spirituels et holistiques millénaires en ne les intégrant pas à grande échelle dans leur stratégie sanitaire.

- 5e point : oui, la liberté fondamentale de jouir librement de son corps et de choisir ses propres soins ne peut être remise en question. S’il fallait s’insurger, ce n’est pas contre les solutions médicales mais les choix de stratégies politiques autoritaires pour arriver à leur fin au détriment de notre liberté fondamentale, le libre arbitre. Toutefois, l’immaturité comportementale du groupe humain est bien réelle et le libre arbitre de chacun apporte avec lui chez certains le revers du n’importe quoi, de positionnements ou convictions loufoques voire dangereuses pour le groupe.

- 6e point : la restriction des activités sociales de plaisir, de voyage et de consommation peuvent être réduites et ce ne serait pas un mal, ni pour la planète, ni pour certains qui sont peut-être trop dans les activités mondaines et pas assez dans l’intériorité. Nous avons surtout chacun, des engagements de responsabilités familiales ou sociales pour nos plus âgés ou démunis envers lesquels nous devons pourvoir conserver des moyens d’intervenir rapidement pour les secourir (voyage lointain, urgences, etc.).
D’où l’acceptation de ce pass sanitaire même s’il nous prend malgré tout en otage. Règles du yoga ; " Aimer, Servir, réaliser ! ".

- 7e point : et le dernier, le point de vue spirituel. Nous travaillons vous et nous au cheminement de la connaissance de soi et de la libération spirituelle par la transcendance.
La transcendance du corps est importante et nous accompagne le temps de notre vivant ici-bas lors du chemin spirituel. C’est le beau travail du yoga qui développe santé et force pour le corps et puissance et éveil des outils pour le mental. Mais vous devez viser, en tant que chercheur spirituel, la transcendance de l’esprit et de l’âme. Il vous faut lâcher à un certain niveau, faire confiance. Vous êtes à la fois éphémère par le corps et éternel par l’âme. Alors devant cette fantasmagorie mondiale, le cycle karmique de cette époque, apprenez à lever le nez. Sachez que vous jouez un rôle humain et temporel dans un dessein bien plus large et profond que cette pandémie passagère.
Confiance, lâcher prise, observation de ce qui se passe mondialement, conscience de son propre rôle, se mettre en location parfaite pour les assumer mais ne pas y investir son âme, sont les attitudes éclairées, bienveillantes et pacifistes.
Vous pouvez donc comprendre que je ne suis pas contre le vaccin en soi mais suis pour la préservation de nos libertés de choisir et suis donc contre ce pass sanitaire et les directives gouvernementales inadaptées à tous, parfois incohérentes et partiales et qui entravent la réelle démocratie. Cependant, nous en maintiendrons son application au sein du Centre Jaya pour la pratique de tous.
Nous les yogis, avons les moyens d’être libres sur des plans bien plus subtils.
Confiance N***, confiance chers élèves, ne lâchez jamais cette belle pratique qu’est le yoga, Il est la voie d’une libération supérieure.
Bien à vous,
Jaya yogacarya
Maheswari yogacarya se joint à moi