• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@gmail.com

Le Saut

Conférence donnée par Jaya Yogācārya en cours de méditation du vendredi 19 fev 2021

Nous avons la dernière fois longuement parler de l’Ātman आत्मन्, à savoir l’âme, voir la conf « La messagère ».
Nous avons mentionné que seule l’âme savait à l’avance ce que l’esprit ne pouvait savoir.
L’âme comprend un langage universel, celui du ressenti et elle seule est apte à se connecter à l’absolu. L’absolu incluant l’infini et l’intemporel autant que le fini et le temporel, l’âme a donc accès au temps et à l’espace.

1

Le vrai savoir spirituel yoguique, qui ne se réduit pas à la littérature ésotérique, repose sur l’observation des lois naturelles, la compréhension subtile de leurs potentialités et leur réelle transcendance en vue d’accéder au principe absolu qui les sous-tend.

C’est un savoir qui n’a pas été créé par le seul intellect.
C’est un savoir qui a été révélé à l’esprit des hommes visionnaires par l’intermédiaire de leurs âmes connectées et transmis ensuite par un enseignement pratique et expérimental. Ce savoir là ne peut que se recevoir et s’expérimenter, il ne peut être créé.
Il se trouve d’abord révélé par le guide et s’il est compris, il devient ensuite accessible dans la réalité par son champ des possibles.

Après avoir travaillé de longues années à acquérir de solides bases en terme de compréhension des grands concepts métaphysiques, après avoir dompté les énergies vitales du corps, dompté le mental et les émotions primaires, apprendre à parler à la réalité par le langage de l’âme, c’est se donner les moyens ultérieurs de ne plus avoir besoin des textes ni des enseignements pour se connecter à la vérité de l’existence.

Si la connexion est faite, le flot de l’univers s’ouvre à vous en termes de savoirs et d’informations.

Mais que sait l’âme ?
Elle ne sait pas tout, elle n’est qu’une messagère, mais elle a accès à la base de données de l’univers, au champ d’informations. Se trouvent en lui toutes les données sur le passé, sur le futur, sur l’histoire, votre histoire, et par conséquent sur toutes les découvertes et les réalisations géniales et leurs contraires ayant existé et qui existeront dans cet univers infini et intemporel.

L’esprit perçoit la nature intuitive et inspirée de l’âme. Il les traduit ensuite sous formes de concepts, d’idées et en permet la concrétisation.
Les dessins d’aéronefs de Léonard de Vinci en sont un bel exemple.

2

L’état visionnaire puise dans ce champ des possibles, ce qui existe déjà dans le futur et le transmet par sa propre singularité dans son présent.

La singularité d’un génie vient bien sûr de ses aptitudes supérieures, mais aussi de l’unité de son esprit avec son âme connectée et il ne se nourrit que de lui-même.
Autrement dit, chacun doit peaufiner son propre chemin pour trouver sa singularité.
Trop de personnes prennent les buts d’autrui pour les leurs et se trompent de mission de vie. Ne copiez personne. En vous, sont vos réponses.

Ainsi donc, l’âme peut voyager dans le temps.

Parfois, dans l’existence, nous avons la sensation évidente et soudaine d’une chose familière qui semble appartenir au passé. Ce sont ces instants étranges et spécifiques de « déjà vu ».
Bien que ce phénomène soit fréquent, nous ne le remarquons pas pour autant, tant nous sommes établis dans la linéarité de notre vie actuelle que nous acceptons comme seule réalité.
Notre regard n’étant pas celui d’un observateur centré, nous sommes aveugles de la subtile réalité.
Ce n’est pas parce que nous sommes réveillés que sommes éveillés !

Lorsque le pratiquant spirituel sait ;
- activer ses champs énergétiques - et mieux encore le yogi - par la pratique intense du kriyā yoga क्रिया योग,
- visualiser clairement ses objectifs ou ses intentions - et mieux encore le yogi - entrainé à la visualisation par les exercices de Trāṭaka त्राटक, de Pratyāhāra प्रत्याहार, de Dhāraṇā धारणा,
- poser sur la réalité son regard d’observateur attentif en alignant son esprit et son âme, facultés que la pratique de Dhyāna ध्यान la méditation, développent, alors il verra des changements dans sa réalité immédiate.

Cette dernière peut prendre de nouveaux aspects, de nouvelles tonalités ou formes. Quelque chose de nouveau ou d’insolite s’est rajouté à votre environnement habituel, comme si vous l’aviez déjà vu quelque part.
La réalité peut changer devant vous.

Après des pratiques intenses au centre, vous ressortez souvent dans des états particuliers. Mais prenez-vous bien conscience des changements subtils de votre réalité après ces cours-là, chez vous, dans la rue, dans les heures qui suivent, dans les jours qui suivent ?
Bien souvent non, car vous ne gardez pas cet état d’observateur lorsque vous réintégrez le rythme effréné de la vie ordinaire.
Un regard plus contemplatif sur votre chemin quotidien activerait par exemple une perception nouvelle. Vous verriez ce que vous n’aviez jamais vu.
Mieux encore, selon le principe de la physique quantique, des choses nouvelles apparaîtraient parce que vous êtes là pour les observer.

Lorsque votre pratique est régulière et avancée, vos outils d’action sur le réel deviennent plus puissants et votre réalité peut changer en fonction des buts et des intentions que vous posez immédiatement ou ultérieurement.
Il suffit d’observer !
Ainsi donc, vous pouvez, soit ressentir quelque chose de familier, de déjà vu, comme si vous alliez dans le passé, soit au contraire, ressentir l’apparition d’une chose inhabituelle, comme si vous alliez dans le futur.

Que se passe-t-il ?
Pour un physicien quantique, votre réalité se déplace dans le champ de l’univers vers de nouveaux paysages.
Comme le déplacement est infime, les changements apparents sont infimes et presque imperceptibles. La matérialisation est cependant effective.

La visualisation imagée de vos buts permet la réponse concrète de l’univers.
Plus elle est nette et puissante énergétiquement, plus la réponse sera fidèle.
Cette visualisation étant différente de votre réalité actuelle, les pratiques énergétiques renforcent la propagation vibratoire de votre pensée, renforce le pouvoir de votre esprit et son alignement sur votre âme. Ce sont ces outils entre autres que nos développons intensément en kriyā yoga et en méditation.
Cela perturbe le réel en augmentant des déplacements dans d’autres champs possibles. Imaginez augmenter en puissance ces outils et vous obtiendrez des changements de réalité bien plus grands.

Magie de la pratique mystique !

3

Par ce processus, au-delà du fait que nous pouvons nous déplacer imperceptiblement ou vertigineusement dans le futur ou le passé, nous pouvons déjà agir sur notre réalité quotidienne pour changer nos lignes de vies insatisfaisantes en permettant à la réalité de se déplacer sur des espaces-temps plus cléments à notre égard.

Visualiser très clairement comme un peintre vos buts, maitriser la vibration énergétique de votre intention, et porter un regard éveillé sur le réel sont donc ces outils précieux qui vous permettent de changer ou d’améliorer votre ligne de vie actuelle.

Mais tout cela doit se faire naturellement, sans importance accrue pour l’obtention du but, sans quoi, vous tentez de forcer une réponse de l’univers par une intention personnelle trop insistante. Or votre volonté n’est pas de faire plier l’univers ou l’absolu à vos seuls désirs. Cela serait illusoire et le jeu de l’ego.

L’objectif est d’être suffisamment léger et sincère pour jouer avec le réel afin qu’il joue avec vous dans l’obtention du mieux, du plus beau, du meilleur et ce, de façon détachée, dans un état de confiance et de lâcher-prise.

Après tout, l’univers est peut être complètement détaché par rapport à vous !
Bien que vous ayez une place unique, si vous laissez les systèmes sociétaux et phagocytaires humains s’occuper de votre place dans "leur monde" et que vous ne parlez jamais à "votre monde" lui-même, l’univers les laissera faire.

Vous ne pourrez parler au monde qu’en parlant au vôtre.
Connectez-vous au monde par votre monde et non par celui des autres.

Vouloir changer les choses, changer de décor et agir sur la réalité ne revient pas au simple fait de se couper les cheveux, de se teindre en blond et de changer d’appartement ou de ville. Vous ne changerez rien au regard du ciel.

Nos vies sont des longs fleuves peu ou pas tranquilles où nous bougeons de façon synchrone avec le temps, ce qui nous donne cette sensation de suivre le fil du temps.
Pour bouger dans le temps, il faut donc se désynchroniser de cette ligne de vie là pour faire l’expérience d’autres lignes de vie où le temps est différent, nous dit V.Zeland.

Les yogis ont trois yeux. Un qui voit le passé, un qui voit le présent et le troisième (Ājñā cakra आज्ञा चक्र) pour voir le futur.
Pour les yogis, l’activation d’une puissante śakti शक्ति dans l’Ājñā cakraआज्ञा चक्र permet, par la transcendance des plans vitaux et mentaux, d’accéder à une supra-conscience permettant la vision du futur et par la même occasion celle du passé.
C’est le Kāla Darśana काल दर्शन. Cette activation « électro-chimico-pranique » du cakra en question sollicite la sphère hypothalamique située dans le cerveau et permet d’accéder à des états modifiés de la conscience, ces derniers transcendant le temps et l’espace.
Cette transcendance nécessite toutefois l’investissement total de l’être de ses plans grossiers aux plus subtils, et non un simple mécanisme neurologique.

L’objectif du yogi étant l’union avec l’absolu, cette expérience, qui peut être sans retour ne concerne pas le non pratiquant.

Remonter le temps vers le passé ou le transcender vers le futur nécessite de sortir de la linéarité de votre vie actuelle.
L’expérience de l’éveil spirituel est le saut quantique par excellence. C’est un saut sur une ligne de vie supra-consciente où l’énergie est à son paroxysme.

Le commun des mortels n’a pas pour objectif ce type de transcendance. Il n’y a pas forcément accès et la seule volonté de son mental ou de son intellect n’y suffirait pas. Par contre, en connectant son esprit et son ressenti dans un état d’observateur sincère, il peut toucher du doigt et sans danger, à moindre intensité, les expériences extrêmement puissantes des yogis.
Il peut donc sortir de son long fleuve « pas tranquille » pour basculer sur une rivière de vie plus agréable par l’observation et l’intention bienveillante.

En revenant sur le passé de cette vie actuelle, il est aisé de retrouver ce qui nous animait à l’époque, enfant, adolescent ou jeune adulte. Nous étions animés pour tendre vers le futur et notre âme savait déjà ce qu’il nous fallait. Nous n’en étions pas conscients forcément.
Les systèmes sociétaux et éducatifs ont probablement ensuite façonné ou entravé ces aspirations de l’âme et du cœur. Une grande majorité de personnes se sont écartées de leurs ressentis, des aspirations profondes de leur jeunesse quand elles ont évolué vers leur futur.

Retrouver ces états-là, c’est se transporter sur ce que vous avez déjà été avant.
Les souvenirs ne s’arrêtent pas à la couleur du mur de votre chambre d’ adolescent ou à la coupe de votre pantalon de l’époque. Votre histoire du passé est faite aussi d’intensités émotionnelles, d’aspirations, de certitudes intimes face à l’absolu de l’existence et face à votre avenir.
Retrouver ces subtilités en vous, c’est retrouver ce que votre âme savait déjà dans un autre espace-temps. La visualisation puissante de cela vous ramènera dans cet espace-temps qui n’est pas celui dans lequel vous êtes aujourd’hui.

En développant ces mécanismes-là, vous ouvrirez la porte à des sauts plus lointains qui ne relèvent pas de l’imagination ou de l’autosuggestion mais bien de l’expérimentation et de l’observation tranquille et lucide.
Et si vous ne revenez pas, vos amis spirituels et de cœur sauront venir vous chercher, moi la première.
Hari om tat sat
Jaya Yogācārya

Bibliographie :
"Les pommes tombent du ciel "de Vadim Zeland aux edts Exergue "

- Adaptation et commentaire de Jaya Yogācārya

©Centre Jaya de Yoga Vedanta ile de la Réunion

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)